Contes 6e

 

 

 

LE PAYS DE L’AUTRE COTE       texte n°2

 

Martinien est ami des farfadets. Il est un peu simple d’esprit. Sa mère Javelotte est  morte mais Martinien se débrouille très bien tout seul grâce à l’aide des farfadets. Deux voisines, Cunégonde et Radegonde épient Martinien et finissent par trouver bizarre qu’il se débrouille si bien. Il est finalement décidé qu’il sera placé dans un hospice. On lui laisse quelques jours pour préparer ses affaires mais quand les autorités reviennent Martinien n’est plus là : il est parti avec les farfadets au pays de l’autre côté.

 

1)      Les farfadets sont-ils des êtres toujours gentils ?

Non, ils peuvent se livrer à des mauvais tours quand le maître de maison est grincheux ou les enfants grognons (faire tourner le lait, boucher les cheminées, faire hurler les chiens. Sinon, ils sont bienfaisants : ils ramènent la vache perdue, empêchent les poules de se promener trop loin…

 

2)      Qui peut voir les farfadets ?

Les enfants, les poètes et les innocents

 

3)      Décris à quoi ressemblent les farfadets.

Ce sont de petits hommes couverts de poils blancs , la face ronde et le nez aplati.

 

4)        Que se passe-t-il si on remercie un farfadet ?

Comme ils ont horreur de cela, ils s’en vont, ils quittent la maison.

 

      5) Explique le titre qui a été donné au conte     

Il ne prend son sens qu à la fin du texte ; c’est là que  les farfadets emmènent Martinien

 

5)      Donne quelques éléments de merveilleux.   

Les farfadets et leurs pouvoirs.

 

6)      Vocabulaire =

Pétition = page 4 demande adressée par écrit ou oral aux pouvoirs publics, à une autorité et signée par tous les gens qui sont d’accord avec elle

Acariâtre = page 1 d’un caractère désagréable, difficile

S’extasier = page 2 manifester son admiration  ou son émerveillement par des démonstrations d’enthousiasme

Biner la terre = page 2 remuer pour aérer, désherber

 

             

 

L’ILE     texte n° 4

 

Une île vivait paisiblement au milieu de l’eau jusqu’à ce que des objets viennent s’échouer. Les algues meurent, des poissons disparaissent. Un jour, après une tempête, une pellicule noire vient souiller les plages. L’île prend alors la décision de partir et de s’installer ailleurs.

 

1) Quelles étaient les qualités de l’île avant les changements ?

eau transparente, plages blanches, fonds bleus.

Nombreux poissons, crustacés et coraux.

 

2) Quels sont les premiers signes de changement pour l’île ?

algues malades, départ des oiseaux.

 

3) Dans le texte on parle de pellicule visqueuse, de quoi s’agit-il à ton avis ? Cela te rappelle t-il quelque chose ?

pétrole / naufrages de pétroliers récemment (en Espagne…)

 

4) Arrive –t-il que des îles disparaissent ?

Oui, lors de tremblements de terre ou d’éruptions volcaniques

 

5) Eléments de merveilleux

L’île est considérée comme un être humain, elle s’inquiète, elle parle…

 

Vocabulaire =

Récif acéré page 2 = rocher à fleur d’eau , tranchant

Imperceptiblement page 2 = de manière imperceptible, qu’il est difficile de voir ou d’apprécier

Caisses éventrées page 3 = déchirées, ouvertes

 

 

 LA NUIT DES MENHIRS    texte n°5

 

Padraig Monaghan est un riche fermier. Lorsqu’un vagabond se présente, il refuse de l’héberger alors qu’il neige et qu’il fait froid . La nuit qui arrive est la première de l’an 1700, celle où les menhirs vont boire les eaux du lac. Padraig veut en profiter pour récupérer le trésor qui se cache à leurs pieds. Mais il est tellement ébloui par toutes les richesses qu’il se fait surprendre par le temps, les menhirs reviennent avant qu’il ait eu le temps de tout prendre.

Le vagabond ne retrouve que des traces de sang.

 

1) Pourquoi l’auteur termine-t-il son histoire avec l’épisode du vagabond ?

Pour nous faire comprendre que Padraig n’a eu aucun intérêt à refuser de l’aide au vagabond. Il ne l’a pas emporté au paradis ! Il avait dit qu’il se moquait que le vagabond meurt, le destin s’est retrouné contre lui. L’argent  ou plutôt l’envie d’argent peut mener l’homme à sa perte. Le pauvre,lui, est toujours vivant.

 

2) Que se passe-t-il une fois tous les 100 ans ?

les 8 menhirs se mettent en marche et vont s’abreuver au lac.

 

3) Quelle précaution Pagraig a-t-il prise pour être sûr de pouvoir réaliser son forfait ?

Il porte contre sa peau des herbes magiques (trèfle à cinq feuilles , herbes de la Croix, verveine)

 

4) Explication du titre

C’est la nuit au cours de laquelle Padraig veut récupérer le trésor, la nuit où les menhirs vont boire les eaux du lac.

 

5) Eléments de merveilleux

Les menhirs qui bougent

 

Vocabulaire=

Neiger dru page 2 = fortement

Dilapider ses biens page 3 = dépenser de manière excessive et désordonnée

Etameur page 3 = celui qui étame, recouvre d’une couche d’étain (casserole)

Torque page 8 = collier rigide

 

 

 

LE ROUGE -GORGE ET L’ ALBATROS  texte n°7

 

Robin, le rouge – gorge, parti chercher de la nourriture pour sa compagne Robine qui couvait leurs quatre œufs, se fait prendre par la tempête. Alors qu’il se croit proche de la mort, un albatros vient le secourir. Avant de le ramener chez lui, il l’emmène faire un magnifique voyage en mer…

 

1)      Comment Monsieur Mirepoix prend-il soin des oiseaux ?

Il respecte leurs habitudes, les aide à passer l’hiver. Il a mis à disposition une boîte aux lettres pour Robin.

 

2)      Pourquoi Robin ne s’aventure-t-il pas habituellement sur la plage ?

C’est le domaine des oiseaux de mers : goélands insolents, mouettes rieuses… Il les pense dangereux.

 

3)      Va-t-il changer d’avis ? Pourquoi ?

Il considère maintenant l’albatros comme un frère car il lui a sauvé la vie

 

4)      Eléments de merveilleux

Oiseaux qui parlent et qui ont des sentiments.

 

Vocabulaire =

Impassible page 4 = qui n’éprouve aucune émotion, calme

Azur page 6 = couleur bleu du ciel

Constellations page 5 = groupes d’étoiles

 

 

PRISONNIERS DES GOBELINS   texte n°8

 

Billy fait plein de bêtises. Pour le punir, sa mère le laisse dehors quelques minutes en le menaçant de le donner aux gobelins. Sa demande se réalise et Billy est enlevé par ces êtres maléfiques qui ne pensent qu’à faire des farces. Mais cela n’amuse pas du tout Billy qui ne souhaite qu’une chose : rentrer. Pour finir les gobelins l’attachent à un arbre. La vieille gardienne le libère s’il promet d’arrêter d’embêter tout le monde. Billy accepte et se retrouve devant chez lui. Il ne s’est écoulé que 5 minutes mais Billy a compris la leçon.

 

1)      A quoi ressemblent les gobelins ?

Ce sont de petits hommes à la peau pleine de verrues et de poils, au dos bossu, aux mains griffues, vêtus de haillons et très sales. Ils sentent très mauvais.

 

 

2)      Quel genre de bêtises font les gobelins ? Qu’en penses-tu ?

Scier la poutre d’un pont, ouvrir les barrières d’un pré, lancer un taureau sauvage sur les routes… ce sont des bêtises qui peuvent avoir de graves conséquences. Cela fait réfléchir Billy.

 

3)      Quel élément nous prouve que Billy a été sincère dans sa promesse à la gardienne de l’arbre ?

Billy est tenté de tirer la queue du chat mais il s’arrête à temps.

 

4)      Eléments de merveilleux       

Les gobelins, la gardienne de l’arbre

 

Vocabulaire =

S’affubler page 2 = s’habiller bizarrement, de façon ridicule

Marauder page 3 = voler des fruits, des volailles dans les jardins et les fermes.

Horde nauséabonde  page 4 = groupe, troupe indisciplinée , qui cause de nausées, qui sent mauvais.