Bilan des activités du CDI

2006/2007

PROJETS

2007/2008

 

 

 

 

 

Pédagogie

 

Initiation aux techniques documentaires

 

* Séances systématiques, pour toutes les classes de 6e  en 1/2 classe, tous les 15 jours

Le bilan est difficile à faire, on ne pourra commencer à  mesurer l’impact de cette mesure que l’année prochaine : les élèves qui ont bénéficié de ces séances sont-ils plus autonomes au CDI dans leurs recherches d’informations ? Un point négatif cependant : les classes de 6e sont peu venues en dehors de ces heures, avec leurs professeurs.

 

* Pour les autres classes = fréquentation très faible du CDI avec les enseignants

5e = 3 heures / 4e = 6 heures / 3e = 9 heures.

Pourtant, la recherche documentaire fait partie intégrante des programmes dans chaque discipline.

 

 

 

 

 

 

Education à l’orientation

 

Un effort particulier a été fait pour développer le kiosque de l’ONISEP : informatisation de tous les documents, mise à jour régulière avec l’aide de la COP, achats de nouveaux documents…

Pourtant son exploitation a été réduite : quasi inexistante avec les élèves de l’option DP3 et  utilisée par uniquement 2 classes de 3e.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lecture

Deux projets lecture ont été réalisés cette année :

PEC Lectures partagées : rencontre avec Philippe Barbeau, écrivain- conteur

2 classes de 6e sont concernées.

Les moyens étaient disponibles pour une 3e classe mais aucun professeur ne s’est porté volontaire.

PEC Défi Lecture : défi lecture inter- établissements sur le thème du Moyen Age, avec une classe de 5e

 

Participation au Prix des Incorruptibles (deux bonnes classes : 4 E et 3 E)

Pas de participation au Concours Lecture Ecriture du Conseil Général

 

Incitation à la lecture au CDI : 13 heures y ont été consacrées cette année (4 heures en 5e, 5 heures en 4e et 4 heures en 3e)

Peu de classes dont venues régulièrement au CDI ne serait-ce que pour emprunter des livres…

Les statistiques de prêts s’en ressentent.

Pourtant, par expérience, je peux affirmer qu’il suffit parfois de peu de choses pour faire lire un élève : prendre du temps pour le conseiller, lire un passage, présenter des idées de lecture sur un thème….

 

 

                  Semaine de la Presse

Cette action a eu, comme tous les ans, un très grand succès auprès des élèves comme des enseignants : diverses activités étaient proposées suivant le niveau des classes.

27 heures y ont été consacrées : ateliers en 6e, comparer les unes des quotidiens et en réaliser une en 5e et 4e, comparer le traitement d’une même information sur 3 chaînes de télé en 5e et 4e, étudier les rumeurs sur internet en 3e…

Le succès de ces activités réside peut-être dans le fait que la plupart de ces activités étaient prises en charge intégralement par le professeur- documentaliste (préparation, animation, évaluation)….

*Continuer l’initiation systématique des classes de 6e afin d’en mesurer l’impact à long terme mais sans négliger le travail en partenariat avec les enseignants (indispensable pour réinvestir ce qui a été fait lors de ces séances)

*Réfléchir avec les enseignants à la façon de travailler ensemble au CDI (participation aux conseils d’enseignements, stages communs…).

Le travail au CDI permet de construire une séance de manière différente par rapport à la classe : travail en groupe, utilisation de supports différents, développement de l’autonomie de l’élève, rapports différents entre l’enseignant et les élèves….

Cette collaboration sera d’autant plus nécessaire que les IDD disparaissent. Il ne faudrait pas que disparaissent avec eux les projets inter- disciplinaires.

*Pour valider le B2i, en particulier, le domaine 4 « s’informer, se documenter », il faut mettre les élèves en situation de recherche et surtout,  les accompagner. Car, évidemment, faire une recherche documentaire, cela s’apprend…

 

Sensibilisation des professeurs principaux de 4e et de 3e : prévoir une heure de présentation du kiosque pour les enseignants.

Pour les élèves : une heure par trimestre pourrait être consacrée à l’éducation à l’orientation au CDI, dans le cadre de l’heure de vie de classe.

Je souhaite toujours prendre part aux activités de l’option DP3  même si, cette année, je n’ai pas été sollicitée.Pourtant, le rôle du professeur- documentaliste, dans l’équipe pluri- disciplinaire , est clairement indiqué dans les textes qui régissent cette option : bien sûr, pour tout ce qui concerne la recherche d’informations mais aussi pour la préparation et l’exploitation des visites d’entreprises.

 

Le CDI pourrait notamment servir de vitrine aux activités de cette option, en exposant leurs réalisations.

 

 

 

 

 

 

 

Ces deux PEC sont reconduits.

 

Les concours ne seront reconduits au collège que si les enseignants décident d’y participer avec leurs classes. Le FSE a consacré une grande partie de son budget pour financer l’achat de livres en plusieurs exemplaires.

Il faut absolument développer la collaboration entre les enseignants de Lettres et le professeur- documentaliste. Si l’on veut que les élèves progressent, il faut les inciter à lire.

 

Le CDI possède un très bon fonds de littérature jeunesse, de documentaires, qu’il faut exploiter au maximum par des mesures simples :

-prévoir au moins une heure par classe et par mois pour le choix d’un livre. La lecture cursive, la lecture « plaisir » est inscrite en toutes lettres dans les programmes de Français mais c’est aux enseignants de donner les moyens aux élèves de trouver un livre qui leur plaise.

- dans les autres matières, proposer une petite bibliographie des documents disponibles au CDI sur le sujet qui vient d’être traité (fictions, documentaires, articles de presse…)

 

 

Il serait intéressant que lors de la Semaine de la Presse se développe une plus grande collaboration entre le professeur- documentaliste et les enseignants de discipline (et pas seulement Français et Education civique) pour que la construction de séances se fasse en concertation.

Une idée pour 2007/2008 : une journée « presse » durant laquelle tous les professeurs sont mobilisés pour encadrer les élèves d’une classe qui fabriquent leur journal en temps réel.

 

 

Accueil

S’ il y a bien une chose qui fonctionne au CDI, c’est l’accueil des élèves ! Ils sont toujours plus nombreux à vouloir venir au CDI.

Les  meilleures conditions étaient réunies cette année pour favoriser l’accueil des élèves : la présence d’un stagiaire en situation et d’une assistante d’éducation ont permis d’ouvrir le CDI en continu, tous les jours de 8 h à 17h ainsi que le mercredi matin.

Les statistiques montrent que la moyenne des élèves accueillis sur une heure de permanence varie entre 20 et 27 selon les mois.

 

Il est indispensable que le CDI continue à avoir les moyens d’être ouvert aux élèves dans les meilleures conditions :

un professeur- documentaliste responsable aidé par du  personnel formé, consacré au CDI, capable de faire respecter les règles de vie de ce lieu particulier et d’accomplir des tâches de secrétariat (accueil des nouveaux élèves, manuels scolaires, gestion des prêts et des retours, équipement des livres, rangement, secrétariat, téléphone, gestion du planning de la salle de conférence…)

L’idéal serait bien sûr que  Mme Davaine reste au CDI puisqu’elle répond à toutes ces conditions.

 

Ouverture sur l’extérieur

2 expositions ont été présentées au CDI :

-Péronne et les Allemands pendant la Première Guerre Mondiale, prêtée par le Musée Danicourt (Mr De Sousa)

- 70 ans de journaux scolaires

 

 

*Participation au Salon du Livre de Péronne

*Animation du club-journal : cette année, deux numéros sont sortis. Une nouvelle équipe composée d’une majorité d’élèves de 6e s’est constituée : espérons qu’on la retrouvera l’an prochain.

*Accueil lors des soirées Portes Ouvertes, des parents de CM2

 

Des expositions pourront continuer d’ être accueillies au CDI mais en collaboration avec les enseignants pour qu’une exploitation pédagogique puisse être mise en place.

Le CDI pourrait être utilisé plus régulièrement pour présenter les travaux effectués par les élèves.

 

 

 

Actions reconduites.

 

Gestion du centre de ressources

 

Le logiciel BCDI version 2007 a été installé.

Dans le cadre de la politique documentaire, tous les documents pédagogiques acquis par le collège passent par le CDI pour un enregistrement informatique.

Le stockage se fait au CDI ou dans les cabinets disciplinaires selon le désir des enseignants.

Le budget du CDI a été légèrement augmenté cette année, ce qui a permis notamment d’enrichir le kiosque Onisep et d’acheter des mangas.

Une version Web de BCDI doit être installée pour permettre une consultation à distance de la base de données du CDI.

Les crédits pédagogiques non utilisés par les disciplines pourraient être utilisés par le CDI (achat de dictionnaires, par exemple).

La distribution et le ramassage des manuels scolaires pourront continuer à être faits par le professeur- documentaliste, en collaboration avec les services d’intendance, dans la mesure où tout se fait dans la concertation, avec une juste répartition des tâches.