Témoignages d’élèves de 6e après la venue de Philippe Barbeau

 

 

 

La lecture de « La guerre d’Eliane » m’a beaucoup plu, car depuis tout petit, je lis des livres sur la guerre, c'est-à-dire des histoires des deux premières guerres mondiales. J’adore discuter avec des personnes âgées qui peuvent me raconter leurs expériences sur ce sujet. Je suis volontaire tous les ans au Mémorial de Rancourt pour distribuer des insignes en mémoire des soldats de la guerre chez nous.   Quentin

 

Au début, quand je suis entré dans le CDI, je me suis dit que cela allait être long. Mais en fait, j’ai trouvé que le temps passait très vite.   Pierre

 

Monsieur Barbeau,

Quand vous êtes venu nous rencontrer dans notre classe de français, j’étais curieux de savoir comment on devenait écrivain et quand vous avez expliqué votre cas, étant jeune, que vous n’aimiez pas le français et que vous détestiez lire, je me suis reconnu et maintenant quel changement pour vous ! Cela me réconcilie avec cette matière mais j’ai du mal à m’imaginer écrivain. Moi aussi, j’ai beaucoup de mal à prendre un livre. Je préfère franchement le foot. Simon

 

Monsieur Barbeau,

J’ai été sur votre site internet, j’ai regardé partout, il est très bien. On vous remercie d’être venu, j’aurais préféré que vous restiez un ou deux jours de plus. Quentin

 

J’ai beaucoup aimé notre rencontre au CDI. J’ai lu votre livre « La guerre d’Eliane » et j’en ai même profité pour le faire lire à ma mère et à ma sœur. Elles ont trouvé ce livre formidable.

Corrie

 

C’était une très belle journée, enfin ce n’était pas toute la journée, c’était deux petites heures, ça a passé très vite !

Cindy

 

Monsieur Barbeau, je ne vous imaginais pas comme ça. Sur la photo de votre site, je vous voyais comme un gros dur qui allait à la pêche. Hier, j’ai trouvé que vous ressembliez à M. Renault, mon instituteur de CM2 que j’aimais beaucoup. Votre voix est très douce.

Laéticia

 

Quand je commence un livre, il est très rare que je le termine. Mais je peux vous dire que, grâce à vous, et à vos livres, je terminerai désormais tous les livres que je commence. J’ai même envie d’écrire moi-même une histoire.

Jennifer